samedi 10 juin 2017

La joie dans le basculement !

[EDITION SPECIALE]

Face à la perspective de cette deuxième partie de l'année actuelle qui devrait être la toute dernière de notre civilisation en tant qu'esclaves de nos oppresseurs historiques, et que l'on y croit absolument, tièdement, ou pas du tout (bien heureux d'ailleurs ceux qui en rit à condition qu'ils ne s'arrêtent pas en chemin), le positionnement des âmes nobles dans la "Joie Causale" représentera pour eux un réel sauf-conduit.

On me demande souvent "quoi faire"? "Comment se préparer au mieux?" et autres questions du même acabit dans un flou mental total quant à ce qui va vraiment se produire et dont finalement je ne connais pas beaucoup mieux que vous les tenants, même en connaissant parfaitement les aboutissants. En tout état de cause, à l'échelle individuelle ou collective, face à la totale et profonde remise en question de notre actuelle civilisation planétaire comme face à nos petits ou grands tracas quotidiens, le positionnement dans cette "Joie Causale" est indispensable.

mercredi 7 juin 2017

L'Effet Mandela

Nous n'allons pas nous aventurer à développer ici l'explication de ce à quoi se réfère cet "effet" ainsi nommé. Nombre de sites Internet et de blogs y font référence, voire y sont consacrés. Publier ici un texte dans une démarche équivalente à ce qui est déjà publié ailleurs serait inutile. Néanmoins pour ceux qui ignoreraient ce à quoi se réfère l'effet "Mandela", disons pour faire court qu'il s'agit du différentiel entre le souvenir généralement collectif d'un vécu, et les traces historiques laissées par le même évènement. Les deux éléments confrontés l'un à l'autre (le souvenir de l'évènement d'une part et les traces qu'il aura laissées) se trouvent être parfois non-concordants, ce qui définit en soi l'effet dit "Mandela".

Ce nom a été choisi par le fait que nombre de souvenirs partagés par une part non-négligeable de la population globale attestent que Nelson Mandela serait décédé en prison, alors que l'Histoire atteste pour sa part qu'il est décédé le 5 décembre 2013 à Johannesburg quelques années après y avoir assuré la responsabilité de Président. Tous les souvenirs ne sont pas forcément concordants non plus, mais un échantillon représentatif suffisamment large le partage pour représenter un paradoxe, ce qu'est en soi l'effet dit "Mandela".