vendredi 3 juin 2016

L'Humain au centre de sa propre condition

Une question a été posée le 3 juin dernier en réponse à notre article du 8 mai 2016: "Un point de géopolitique vu depuis le Dragon Blanc". Voici sa formulation:

"Quelque chose que je comprends pas: même si l’Événement avait lieu, même si l'Ennemi était chassé (tout au moins dans sa partie visible) et si un nouveau paradigme s'installait demain matin, qu'est-ce qui empêcherait au côté obscur de l'homme de resurgir lentement ? 
Pour moi l'homme actuel a 2 facettes mi-ange, mi-démon et à moins d'un coup de baguette magique (et divin!) son côté sombre resurgira tôt ou tard recréant ses vieux schémas et nous relançant dans une boucle infernale. 
En un sens je me demande si nous ne sommes pas dans ce monde parce que nous le voulons bien! 
Je ne vois pas comment on peut s'en sortir, sauf à ce que l'âme humaine change brusquement."


Tout ceci est beaucoup plus complexe que la partie que nous pouvons observer de ce monde. Il existe une mécanique à la précision d'une horlogerie suisse derrière ce qui préside à la naissance des évènements et qui légitime le fait que cet "Évènement" va se produire sous peu et non pas le siècle dernier pour, par exemple, éviter la montée au pouvoir d'Hitler, tout comme il légitime aussi le fait que les choses vont se produire comme elles vont se produire, et non pas comme tout le monde pourrait s'attendre à les voir se produire (Société du Dragon Blanc incluse).