dimanche 25 octobre 2015

Le secret de la joie (première partie)

Voici un article en deux parties qui n'aurait habituellement pas eu sa place dans le cadre des publications de ces colonnes. Néanmoins l'importance de son sujet étant telle contrairement aux possibles apparences, qu'il nous est apparu non moins qu'indispensable en ces temps troublés de l'y publier.

A l'équivalent de bien des expressions proprement humaines comme l'amour, la joie peut être considérée comme une conséquence, celle d'un évènement joyeux. Mais en revanche elle doit aussi et surtout l'être en tant que cause, en quelque sorte comme l'axe causal de votre vie. Si vous exprimez la joie due à des évènements joyeux, votre état de joie restera éternellement esclave de ces moments qui ne se présenteront pas toujours, voire rarement, car il dépendent entièrement de ce que d'autres ont décidé à votre place quant aux conditions de vie dans ce monde.


dimanche 18 octobre 2015

Canalisation : message de Gaïa

Voici livré un nouveau message reçu en canalisation. Contrairement aux précédents, celui-ci n'a pas été sollicité, mais a été recueilli de manière spontanée. D'autre part, il a été recueilli par un autre médium que celui qui est habituellement mis à contribution pour se faire. Nous avons néanmoins contrôlé de manière aussi radicale l'exactitude du message relativement à l'intention émise par la conscience qui en est la source, tout comme la nature précise de cette source (les tentatives de transmissions de messages de la par de consciences qui ne sont pas du tout qui elles prétendent être étant légions).

Ce message est donc bien issu de la conscience de notre planète, celle qui porte entre autres noms celui de Gaïa (ayant elle-même choisi ce nom parmi toux ceux qui lui ont été donnés à travers les âges). Nous rappelons si nécessaire que nous disposons en effet des moyens infaillibles à 100% de SAVOIR exactement ce qu'il en est (il ne s'agit donc ni de croyance, ni de foi, ni de certitude de savoir sans pouvoir le prouver.


mardi 13 octobre 2015

Les ennemis de l'Archimagistère

[EDITION SPECIALE]


"Trahison amicale" [1]
Diane LOMBARDO


Avec votre permission nous nous montrerons, une fois n'est pas coutume, quelque peu nombrilistes au sein de cet article paru en édition spéciale. En effet, étant au cœur même du sujet, il nous semble autant utile de vous présenter le côté sombre de ce que l'on pense de nous, que forcément inévitable de devoir parler un peu de nous aussi. La rédaction de cet article a été motivée par la découverte fortuite, en début de semaine dernière, de deux commentaires exécrables de malveillance à notre endroit, dont les auteurs nous sont bien évidemment connus même s'ils se cachent derrière un anonymat de principe; commentaires parus sur un obscur site d'évaluation de sites web qui tente de paraître important en drainant vers lui les recherches des moteurs orientées vers Wikipédia (c'est du moins ce qu'il ressort de notre analyse). Nous aurions pu à l'évidence les passer sous silence en espérant que surtout personne ne les découvre, ce qui n'aurait pas été très difficile au vu de l'audience dudit site, en l'occurrence webwiki.fr. Au contraire il nous est apparu très opportun de faire part à notre propre audience de ce que l'on pense de nous dans les coulisses de l'amertume, de la haine, et de l'acharnement à vouloir nuire à tout prix, et quoi qu'il en coûte. Nous avons déjà eu l'occasion d'évoquer le départ des "traitres" de l'Archimagistère et à la purge de notre égrégore qui s'en est suivie; purge aussi dans le sens "dragée Fuca" si vous voyez où nous voulons en venir. Voilà l'occasion de développer un peu la question.

dimanche 4 octobre 2015

Syrie, USA, Russie : une histoire de passeports

Une fois n'est pas coutume nous traiterons davantage ce sujet du côté du plan physique que de celui des plans subtils. Il est impératif que "l'opinion publique" soit attirée sur un aspect très souvent méconnu des relations internationales. Un aspect qui donne un aperçu très différent de ce que la presse "mainstream" en donne quant à elle. Le symbole de l'ensemble des actions visant DAESH de la part des Américains, des Russes, des Français, des Syriens eux-mêmes, comme le symbole des images et des paroles qu'en renvoient les médias complices, est que les Américains, découverts quelque part quant à leurs implications directes dans tous les malheurs de ce monde ou presque, doivent passer pour les incapables et les méchants, alors que les Russes doivent désormais passer pour les héros de l'histoire avec un leader charismatique, intelligent, droit, stratégique, n'ayant peur de rien ni de personne, et reprenant le flambeau là ou les USA auront échoué.