vendredi 17 août 2012

Les enjeux olympiques...

Une fois n'est pas coutume (quoique ce soit déjà arrivé), nous souhaitons laisser la parole à une autre blog, en l'occurrence Médiapart, sous la plume de Marie Caroline Porteu qui intitule son article de façon fort éloquente: "TROP , c'est trop .. J'ACCUSE !!!!".

Cet article datant (déjà) du 23 juin relayait les manœuvres habituelles des lobbyistes du pouvoir (au sens absolument péjoratif et crapuleux du terme, quand bien même désigne-t-il de la racaille en costume-cravate à 2500 euros pièces).

On pourra en conclure définitivement qu'il n'y à RIEN (hormis la mort et la destruction) à attendre de tout ce qui répond à ce qu'on nomme les "instances officielles", qu'elles soient privées ou publiques; ces dernières ne servant désormais et plus exclusivement QUE des intérêts finalement privés, donnant à leurs manœuvres mafieuses un aval "officiel" et une vague aura de presque "propres sur eux" à ces charognards d'élite issues de la lie de l'humanité; destructeurs fanatiques, compulsifs et psychopathes.

L'emportement n'est pas notre for habituel, mais nous avons souhaité, toujours une fois n'est pas coutume, nous laisser quelque peu porter aussi par le titre de l'article de Marie Caroline, trouvant quant à elle et de ce fait un contre-fort en notre propre position, et quant à nous, quelque occasion de nous défouler un peu (il n'est pas faux que, pour le coup, trop c'est effectivement vraiment trop - et dire qu'il y a bien pire, mais ça, c'est une autre histoire)!


lundi 6 août 2012

Résurrection de l'Humanité et apparition de la Lignée des Rois Sacrés

Le monde entre désormais dans la phase de consolidation de sa totale mutation. La plupart des gens sont rendus incapable de percevoir cette évolution naturelle de la situation. Seuls les plus sensibles (voire "extrasensoriels") d'entre eux le peuvent. Les vieux dinosaures du monde mental ayant fait de lui ce qu'il était encore il y a dix ans, perdurent dans leurs intentions insensées de fuite en avant vers une tentative de destruction massive de l'humanité, du monde animal, du règne végétal, au mépris même du minéral, ennemis de la vie elle-même dont ils abusent autant que possible encore. Les "Maîtres du Monde" ne maîtrisent plus rien mais au sommet de leur pouvoir en déconfiture, encore maintenu en équilibre par l'ignorance populaire et la volonté de beaucoup encore de faire leur jeu afin de ne pas être inquités, voire même pour être avantagés. Leur monde inique et, osons le terme, "sacrilège" face aux lois de la vie, est exactement comme le corps qui vient de mourir. Il est encore chaud, il est encore là, mais il a le masque de la mort sur le visage et rien au monde, ni de près ni de loin, ne pourrait le ramener du néant dans lequel il est plongé; son esprit s'en étant définitivement dissocié.